Emission « Nouvelle formule » du 25 mai 2020

Retrouvez notre émission ci-dessous  :

 

Les réponses aux défis sont à envoyer avant le jeudi 4 juin à lundi_linfo@ac-versailles.fr

 

Défi 1Le « Keskecekcetruc »

Vous avez 2 sons à reconnaître aujourd’hui : 

 

Tendez l’oreille, nous sommes certains que vous allez trouver de quoi il s’agit… Envoyez-nous vos réponses !

 

Défi 2 L’histoire à tiroirs#2

X-315

Chers auditeurs, c’est à vous de participer maintenant, vous devez voter pour la suite de l’histoire, puis essayer de résoudre les 2 énigmes de la semaine…

Vous avez le choix entre ces 3 propositions

  1. Ils appellent à l’aide en lançant un feu de détresse.
  2. Ils décident de s’éjecter à l’aide de la capsule de secours.
  3. Ils tentent de se poser sur l’astéroïde.

Énigme 1  « Impact prévu dans 317 secondes » : dans combien de minutes vont-ils s’écraser ?

Énigme 2 : Saurez-vous retrouver qui est caché derrière le nom de l’astéroïde ?

 

Envoyez-nous vos réponses avant jeudi 4 juin  !

 

Rubrique musique :  « Qu’est-ce que tu m’chantes ? »

Saurez-vous reconnaître de quel instrument il s’agit ?

 

Envoyez vite vos réponses à lundi_linfo@ac-versailles.fr

 

La semaine dernière il fallait reconnaître :

1. Le clavecin

 

Clavecin construit par Jean-Paul Rouaud d’après Nicolas Dumont 1707

Un clavecin est un instrument de musique à cordes muni d’un ou plusieurs claviers dont chacune des cordes est « pincée » par un dispositif nommé sautereau. (source : Wikipédia)

 

Rubrique « Trouvaille du lundi »

Salut l’info !

Cette semaine, Lilly et Teïas vous font découvrir une autre émission de radio, diffusée sur France Info junior : Salut L’info !

Une fois de plus, les enfants participent aux chroniques de l’émission (en laissant des messages sur le répondeur).

Lilly et Teïas apprécient les rubriques:

  • actualité avec les reportages des journalistes,
  • sciences, 
  • et des blagues, bien sûr !

Toi aussi, découvre cette émission en cliquant sur le lien suivant : Salut l’info

Rubrique « Bouge ton corps »

Le jeu du piou-piou

 

Aujourd’hui, on vous explique comment jouer au jeu du Piou-Piou !

Vous pouvez jouer à l’intérieur ou à l’extérieur, et il n’y a pas de limite d’âge !

Le joueur qui joue le rôle du Piou-Piou choisit un espace dans une pièce ou dans un jardin. 

Il ne pourra pas en bouger, mais il aura le droit de tourner sur lui-même.

Quand le jeu commence, le Piou-Piou ferme les yeux, crie « piou piou », et compte jusqu’à 15 à voix haute.

Pendant ces 15 secondes, les autres joueurs vont se cacher.

A 15, le Piou-Piou ouvre les yeux, et en tournant sur lui-même, regarde s’il voit les joueurs cachés.

S’il ne voit personne, il referme les yeux, crie piou piou et cette fois-ci compte jusqu’à 14 à voix haute.

Pendant que le Piou-Piou compte, les joueurs doivent sortir de leurs cachettes, courir et lui toucher le dos, et retourner se cacher dans la même cachette ou dans une autre s’ils préfèrent…

Quand le Piou-Piou a compté jusqu’à 14, il ouvre de nouveau les yeux et cherche les autres joueurs.

S’il ne les voit pas, le Piou-Piou referme les yeux, crie « « piou piou et cette fois ci compte jusqu’à 13…

Pendant qu’il compte les yeux fermés, les autres joueurs courent, le touchent, et retournent se cacher.

Et ainsi de suite, en comptant ensuite seulement jusqu’à 12, 11, 10, 9…..

Si le Piou-Piou voit un autre joueur, alors celui-ci devient à son tour Piou-Piou

Pour respecter la distanciation physique en récréation, il ne faut pas grand chose : 

si on trace un cercle autour du piou piou à la craie, il suffit de toucher le cercle au lieu du piou piou, et le tour est joué !

Allez, piou piou !

Rubrique « C’est la RÉCRÉ »

Aldebert

Clémentine et Louanne vous présentent leur coup de cœur pour un chanteur : Aldebert !

Clémentine :

Bonjour à tous, C’est Clémentine. Connaissez-vous le chanteur Aldebert ?

Moi j’aime beaucoup ses chansons comme « Super Mamie », « Les super pouvoirs pourris » ou « la vie c’est quoi ».

Aujourd’hui je vous conseille sa dernière chanson qui est d’actualité elle s’appelle « Corona-minus« .

Bonne écoute et restez prudents !

Louanne : 

Très bon choix Clémentine,

Cette chanson nous explique de manière rigolote les gestes à avoir pour renvoyer hors de notre planète ce microbe qui fait rien que de nous embêter….

Tousser dans son coude, se laver les mains et jeter ses mouchoirs on avait l’habitude, mais garder ses distances, plus de bisous et de câlins ça devient long…

Alors chantons avec Aldebert :

« A l’école ou à la maison, restez zen et candides

Telle est votre mission et ce fichu COVID

Nous lâchera les baskets et nous crierons victoire

Partout sur la planète on fêtera son départ »

Et au fait, ma chanson préférée c’est « Poussez-vous les moches » et vous ?

Lien vers le clip sur Lummi :  https://www.lumni.fr/video/la-chanson-du-corona-minus

Autre lien :  https://emmaus-connect.org 

 

Rubrique « Flash Info »

L’info de la semaine, écrite par Maïlys et Quentin :

Chaque région de France a sa spécialité en ce qui concerne les bonbons. Des bêtises de Cambrai en passant par les Berlingots de Nantes, les calissons d’Aix, le nougat de Montélimar ou les pastilles de Vichy …il y en a vraiment pour tous les goûts !

Mais savez-vous quel est l’ancêtre du bonbon en France ?

Le sucre, longtemps considéré comme produit de luxe, est utilisé dans un premier temps, comme remède. Il fait la richesse des apothicaires.

Mais, selon  « Voyage au pays des mille et un bonbons » de Marion et Tordjam Actes Sud Junior (1998) l’ancêtre du bonbon est né, au Moyen âge,  le jour où un cuisinier roula des graines, des pignons, des amandes, de la cannelle et du gingembre et les fit rissoler dans une poêle. Les invités les mangent alors dans leur chambre à l’issue de copieux repas. Ces « drageries » dites « épices de chambre » remportent un vif succès à la cour des rois et sont destinées aux plus riches.

Il faudra attendre l’apparition du sucre de betterave pour que le sucre soit accessible au plus grand nombre. Toutes sortes de bonbons et confiseries voient alors le jour pour le plaisir des plus petits comme des plus grands.

 

« La question à l’expert E.M.I. »

Questions à l’expert de Charline :

« Pourquoi au début des dessins animés il y a de la publicité qui arrive ? Ça sert à quoi la publicité ? »

Laura, notre expert E.M.I. de la semaine, nous répond :

Aujourd’hui je vais répondre à ta question Charline, et expliquer aux auditeurs ce que c’est que la publicité et à quoi elle sert.

La publicité tout le monde connait : on en voit partout depuis qu’on est tout petit, à la télé, dans les rues ou dans les magazines.

La publicité est très présente autour de nous : difficile de passer une journée sans voir une pub ! Mais qu’est-ce que c’est exactement et à quoi ça sert ?

La publicité c’est un moyen de communication, un message payé par une marque pour se faire connaître ou pour faire connaitre un produit. La marque souhaite que plus de personnes achètent ses produits, donc tout est fait pour nous donner envie d’acheter.

Il ne faut pas confondre la publicité avec des messages d’alerte ou ce qu’on appelle de la prévention : ce sont des messages qui servent à t’avertir d’une situation, à te montrer comment agir face à celle-ci. Par exemple en ce moment tu vois à la télé des messages de prévention sur le covid 19 et les gestes barrières, ce n’est pas de la publicité mais une information importante que tu dois écouter.

Les publicitaires, ceux qui sont payés par la marque pour faire des pubs, savent trouver les mots et les images qui nous marquent. Et donc, sans y faire attention, on enregistre leurs messages et ça change notre vision des choses. Par exemple, tout le monde dans les pubs a un corps parfait, ce qui fait que beaucoup de gens pensent qu’il n’y a qu’un seul type de beauté.

Souvent aussi les friandises, les bonbons, les gâteaux ou les céréales très sucrées sont présentés comme étant bons pour les enfants pour te faire croire qu’il faut en manger et donc en acheter. Il faut donc faire attention et ne pas croire tout ce qui est dit dans la pub. Il faut surtout apprendre à faire la différence entre une information et une publicité, car la publicité veut te faire acheter quelque chose donc ce n’est pas une vraie information.

Les publicités ne montrent que les aspects positifs du produit qu’elles proposent. C’est là où il faut que tu fasses attention et que tu te poses des questions : si tu as envie de l’acheter, est-ce parce que tu en as vraiment besoin ou parce que tu as été attiré, séduit par une publicité ?

On peut s’amuser à regarder de plus près les publicités : les images sont faites pour attirer le regard, donner envie d’acheter, donc elles sont jolies ou amusantes. Elles sont accompagnées d’un texte expliquant tous les avantages à acheter tel ou tel produit. En général tout est exagéré : les publicités vont souvent dire que leur magasin, leur pâte à tartiner ou leurs gâteaux sont meilleurs que les autres, qu’ils sont fabriqués avec les meilleurs ingrédients, pour que tu penses que tu dois les acheter et les manger eux et pas les autres.

Dans une publicité il y a souvent un slogan pour te donner envie. Un slogan c’est une phrase courte, une phrase choc pour retenir l’attention ou faire réfléchir. Les slogans sont aujourd’hui utilisés un peu partout, sur les affiches, par les marques, dans les pubs.
Tu vas voir comme les slogans sont faciles à retenir : je te propose un petit jeu rapide. Je vais te donner des slogans et tu pourras essayer, chez toi, de trouver la suite ou ce qu’il manque :

– …c’est beau la vie, pour les grands et les petits

– …c’est fort en chocolat

– Tout le monde se lève pour…

– … en avant les histoires

Je suis sûre que tu as réussi à en reconnaître !

Tu peux aussi t’amuser à essayer de retrouver et reconnaître les endroits où tu peux croiser la publicité tous les jours : chez toi, dans la rue, dans les magasins… Les espaces où la publicité est présente sur le chemin de l’école ou quand tu vas te promener.

La publicité est partout, ce n’est pas nouveau. Mais elle est de plus en plus personnalisée en fonction de ce que tu aimes. Il est donc important d’apprendre à la reconnaître et à savoir la comprendre. Sur Internet, les publicités sont de plus en plus ciblées : on va voir ce que tu aimes faire ou chercher sur Internet, des jeux en lignes, des vidéos ou ce que tu aimes acheter sur les boutiques en ligne, et des publicités vont alors apparaître sur les produits que tu es allé voir.

Tu peux essayer toi aussi de créer une publicité, un slogan, pour ton émission de radio préférée par exemple.

Lors de la création de notre émission nous avons inventé la phrase :

« Lundi ? L’info ! l’émission à la pointe de l’éducation aux médias et à l’information dans les écoles de l’Essonne, et au-delà ! »

Tu peux maintenant imaginer une autre phrase pour faire de la publicité pour l’émission si tu veux t’amuser.

Tu peux aussi créer des affiches, avec des dessins.

Si tu veux t’amuser à aller regarder des publicités anciennes ou venant d’autres pays nous te proposons quelques sites à aller visiter :

1jour1question sur les origines de la publicité : LIEN

Culture Pub, une sélection de publicités françaises et étrangères : LIEN

Adforum, une médiathèque des meilleures publicités et campagnes dans le monde : LIEN

Les archives des publicités audiovisuelles de l’INA, onglet Thèmes, rubrique Publicité : LIEN

Le site du musée de la publicité : LIEN

Du côté enseignants :

Comment être malin fac à la pub ? Site d’éducation à la publicité et aux médias : LIEN

Sur le site du CLEMI, des ressources pour distinguer l’info de la pub, le vrai du faux côté info, se sensibiliser à la protection des données personnelles : LIEN

Question pour la semaine prochaine :   Une petite surprise… 

 

Les commentaires sont fermés.