Langages informatiques et robots

Coder les déplacements d’un robot

L’apprentissage des langages informatiques apparaît pour la première fois dans les programmes de 2015 dans le domaine « les langages pour penser et communiquer ». Cette nouveauté ne correspond pas à une nouvelle discipline. Elle doit être abordée au regard des quatre autres domaines.

Les élèves, déjà utilisateurs de logiciels et d’applications, seront amenés à devenir des créateurs et des concepteurs. Il s’agit de réfléchir également à l’identité du citoyen numérique responsable de demain.

De nombreux robots programmables et des applications ont été élaborées pour permettre de mettre en place cet apprentissage.

« Coder les déplacements d’un robot » est une compétence complexe qui par bien des aspects s’approche de la résolution de problèmes. Elle nécessite des connaissances et des compétences telles que :

  • analyser une situation problème;
  • envisager plusieurs scénarios pour la résoudre;
  • choisir en la justifiant une solution;
  • élaborer un algorithme;
  • coder un algorithme dans un langage compréhensible par le robot (flèches, commandes sous forme de mot/phrase…);
  • vérifier le résultat;
  • ajuster/corriger en cas d’erreur.

Le statut de l’erreur est un élément intéressant, son analyse permettra de revenir sur les choix proposés et d’ajuster sa réponse (procédure par essais/erreurs). Un travail en petits groupes d’élèves favorisera les échanges entre pairs.

Une animation sur ce sujet a été proposée.

Parmi les propositions existantes sur le marché, le robot Beebot a été choisi pour sa simplicité. Son environnement permet une mise en œuvre en classe aisée.

Présentation de la Beebot

Il existe deux versions de la Beebot avec 2 touches possibles : CLEAR ou X et PAUSE ou ||.

La Beebot est un robot dont les déplacements se programment à l’aide de 7 touches. Il faudra définir avec vos élèves, un mot « action » pour chaque touche.

La Beebot effectue des déplacements de 15 cm, elle marque d’un bip chaque action. La Beebot enregistre jusqu’à 40 actions. Elle pivote de 90 degrés. Aucun ordinateur n’est nécessaire. Son prix va de 75€ à 100€.

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Matériel

Du matériel payant est proposé par les fournisseurs. Néanmoins, des supports peuvent être créés à moindre frais. Il est possible de tracer un quadrillage sur un support plastique épais.

Avec une nappe transparente

Les référents numériques de l’Essonne vous proposent en téléchargement différentes cartes à imprimer :

  • des grandes cartes à placer sur un quadrillage à des fins d’illustration,
  • des petites cartes à manipuler pour marquer les déplacements.

Les grandes cartes mesurent 14,4 cm de côté pour permettre de plastifier et de laisser un rebord de 3mm de côté. Une « impression à 100% » est recommandée pour respecter les bonnes dimensions.

Ensemble des cartes en PDF

 

Aperçu des grandes cartes à placer sur le quadrillage (cliquer sur chaque image)

Crédit image : PRI91, freepik.com
Crédit image : freepik.com
Crédit image : freepik.com
Crédit image : freepik.com

Aperçu des petites cartes à manipuler (cliquer sur chaque image)

Des pistes pédagogiques

Expérimentation conduite par la commission codage – Beebot composée de référents numériques et de CPC du 91.
Juin 2016

Proposition d’une séquence en grande section, par Corinne BUSSOD, animatrice TICE, circonscription de Cluses, en Haute-Savoie.

Proposition d’une progression, par Karine SADRAN, FTICE, circonscription de Grasse.

Les commentaires sont fermés.