La dimension didactique dans la personnalisation des apprentissages

B. Quelles théories de l’apprentissage pour les classes flexibles?

Les travaux pédagogiques les plus récents rompent tous avec une conduite collective, uniforme et systématique de la classe et tendent vers les piliers de la personnalisation: individu, groupe, coopération.

La personnalisation appartient au courant socio-constructiviste

  • L’apprentissage vicariant de Bandura
    https://www.xmind.net/m/89VY/
    Il faut plutôt rapprocher l’apprentissage vicariant à du socio-constructivisme par observation.
    Ex: La correction d’un exercice au tableau
    Les gestes moteurs en danse ou en gymnastique
  • Le socio-constructivisme
    met en exergue la fonction structurante des conflits cognitifs qui s’expriment à travers l’échanges d’opinions, de méthodes, de raisonnements entre pairs.
  • Le courant vigotskiste
    Il y a apprentissage seulement si on place l’élève dans sa Zone Proximale de Développement.
    http://differenciation.org/pdf/notion_zpd.pdf

  • La pédagogie de maîtrise (mastery Learning) de Bloom
    5 grands concepts à retenir:
    – éducabilité cognitive: tous les enfants peuvent apprendre
    les pré-requis: partir de ceux des élèves et/ou l’aider à les acquérir ou à les consolider
    – le temps d’apprentissage: le temps requis pour maîtriser un contenu est une caractéristique individuelle fondamentale
    – évaluation formative: l’évaluation est partiellement déléguée aux élèves et les objectifs ciblés
    – l’enseignant médiateur: pour apporter toutes les aides pour apprendre plus vite

Apprendre c’est considérer simultanément l’activité cognitive de l’élève, la dimension sociale et culturelle et la dimension affective et émotionnelle.
Personne ne peut apprendre à la place d’un autre et , en même temps, on apprend mieux à plusieurs.

Les commentaires sont fermés